Archive for décembre 2017

Immortelle Jeanne Moreau

4 décembre 2017

2330907-gf

C’est toujours un plaisir de retrouver les productions Jacques Canetti et leur travail soigné. Ils rééditent amoureusement leur catalogue. Voici une nouvelle compil de Jeanne Moreau, «Le tourbillon de ma vie». Elle couvre les années Canetti, visiblement celles qui ont le plus marqué la mémoire populaire, si on se fie aux nécrologies: Le tourbillon; J’ai la mémoire qui flanche; Jamais je ne t’ai dit

Ce florilège contient 29 titres, tous de la plume de l’écrivain Serge Rezvani (sous le pseudonyme Cyrus Bassiak). Il signe d’ailleurs un texte de présentation dans le livret illustré de belles photos de la demoiselle. Hélas, les 24 titres des deux microsillons originaux ne sont pas présentés dans le bon ordre, ce qui crée une distorsion entre les arrangements clinquants du premier (1963) et le minimalisme délicieux du second (1966). On doit ce minimalisme au même duo de musiciens qui enregistra «Gainsbourg confidentiel» (1964), Elek Bacsik (guitare) et Michel Gaudry (basse).

Pour compléter le programme cent pour cent Rezvani, on a mis Le tourbillon (version originale), une chanson de film (Embrasse-moi) et trois titres rares, mais déjà présents sur certaines compils (Je ne suis fille de personne; La fermeture à glissière et Minuit Orly).

Pour rappel, notons que l’étiquette londonienne Cherry Red avait déjà réuni les deux premiers vinyles de Jeanne Moreau dans le cd «The Immortal». Cette fois, l’ordre avait été respecté.

Maintenant, il serait peut-être temps qu’on se penche sur ses années Polydor, qui sont encore plus belles, et qui mériteraient des rééditions avec bonus. Pour «Jeanne chante Jeanne» (1970), elle a même écrit ses propres textes, son opus le plus personnel et le plus poignant. Sans oublier en 1968, «Les chansons de Clarisse». Deux 33-tours où la chanteuse quitte les rives de la légèreté, du badinage, et se présente sous un jour de tragédienne, qui lui va naturellement à ravir.

Dalida aussi est passée par là. Il suffit d’ouvrir les oreilles, et de balayer les préjugés.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :