La boîte à bois

boulerice recto 2015

À l’instar d’un coffret de Brassens, d’un triplé de Fred Pellerin chanteur, il existe des objets qui sentent bon le bois, l’artisanat. C’est dans cette descendance intime et poétique, humble et amoureuse, que s’inscrit cet opus de Nicolas Boulerice. Membre du groupe néo-trad’ québécois Le Vent du Nord, dont le succès s’exporte de l’autre côté de l’océan depuis longtemps, Nicolas offre ici une parenthèse personnelle.

Difficile de parler de ce projet sans dire deux mots de sa famille. Cité deux fois dans les quelques lignes de remerciements, son père Jacques demeure visiblement une influence majeure: écrivain, poète, professeur de poésie qui donnait même un cours – dans les belles heures du cégep – de contes et légendes! Des générations d’anciens étudiants s’en rappellent encore et lui en savent gré. On ressent le même humanisme tendre chez le frère de Nicolas, Alexandre, député au fédéral pour le Nouveau Parti Démocratique, politicien de gauche, très engagé dans sa communauté.

C’est la rivière Richelieu qui a abreuvé Nicolas Boulerice depuis l’enfance. Le cd s’intitule «Maison de bois». De sa jolie pochette cartonnée, volons-lui ces quelques lignes: «Voici mon tout premier disque solo comme auteur-compositeur et mon treizième en carrière. Depuis une vingtaine d’années se constitue un corpus de chansons folks qui s’inventaient doucement un monde en soi.» Et aussi: «La maison de bois, c’est mon lieu d’écriture et de silence. Une maison ouverte qui me survivra.»

On puise dans cette boîte à bois des chansons vieillottes – pour reprendre un mot de Gilles Vigneault – qui ont été gossées à la main, où l’on peut s’y ressourcer. D’où l’on ressort ému.

Une petite présentation en vidéo

Publicités

Étiquettes :

4 Réponses to “La boîte à bois”

  1. Aralar Says:

    Il revient, il revient, le plaisir de vous lire… et de découvrir.

    Je n’avais pas fait le lien entre le chanteur et le député.

    Merci encore

    Aralar (Madrid. Espagne)

  2. francishebert Says:

    Merci pour votre commentaire d’Espagne!

  3. Un partageux Says:

    « Des chansons gossées à la main. » Comment veux-tu que les pauv’ gens du vieux pays n’aient pas de la misère à comprendre ? Et encore, pour moi, c’est plus facile que pour d’autres : enfant j’ai entendu parler poitevin-saintongeais et gallo dont les vocabulaires ont bien des mots communs avec le parler québécois. ;o)

    L’occasion de dire que j’ai mis ton blogue en lien sur mon blogue à moi en France.

  4. francishebert Says:

    Salut partageux, ne serais-tu pas Christian Lassalle par hasard?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :