L’île aux mystères

recto

Mystérieuse et sensuelle, c’est un plaisir de retrouver Élisa Point, sa plume fine et littéraire, cette voix confidentielle, fragile comme un frisson. Exceptionnellement, voici qu’elle opte pour le format bref, avec la parution d’un maxi sept titres: «Toujours en fin d’adolescence». En l’espace de 24 minutes, on se love avec délices sur son île apaisante.

Le disque est produit par son ami, l’auteur-compositeur-interprète Léonard Lasry – qu’on a d’ailleurs hâte de retrouver en 2015 avec un album complet, en espérant qu’il sera dans la même veine poétique que les deux précédents.

«Toujours en fin d’adolescence» réunit des chansons perdues, inédites, qui proviennent de différentes sessions d’enregistrements entre les années 90 et 2000. Les crédits artistiques se sont perdus en chemin. On ne saura peut-être jamais qui tenait la guitare, et c’est dommage, sur la chaloupée Elle paresse, notamment. Tous les morceaux ont été écrits, paroles et musiques par Élisa, sauf le duo à la fin, dont on doit les notes à Lasry, et qui chante avec elle. L’alliance de leurs univers artistiques est encore une fois très réussie.

Un disque comme un recueil de courtes proses, à relire sans fin.

Disponible sur iTunes ou sur ce site…

P.-S. Petit rappel, on peut consulter tous les articles écrits sur le même sujet en cliquant sur les tags qui figurent à la fin de ce billet. Des mots-clefs pour s’y retrouver.

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :