Lettre au frère de Renaud

419+Ltu5NCL

Mon cher Thierry,

On se connaît un peu pour avoir échangé quelques messages, tu me dédicaças fort gentiment ton Bouquin d’enfer, un des nombreux ouvrages que tu as consacrés à ton frangin Renaud, ce chanteur qui occupe une place à part dans mon cœur. Quand on découvre la chanson française, vers 16 ans, avec Manu, Me jette pas, Morgane de toi, ça laisse des traces pour la vie.

Quand j’ai su que tu publiais encore un livre sur Renaud, j’ai soupiré de lassitude. Je me suis rappelé ce que tu écrivais dans Bouquin d’enfer à propos de la manie qu’a ton frère de consacrer des chansons à sa fille Lolita, à chacune des périodes de sa vie. Tu lui conseillais de tourner la page, de creuser un autre sillon. Aujourd’hui, après avoir parcouru Lettres à mon frère Renaud (chez L’Archipel), je t’offrirais le même conseil. Lâche-lui la grappe, à ton frangin. D’autant que cet essai supplémentaire n’apporte rien de neuf dans la compréhension de l’œuvre. C’est davantage un prétexte à parler de toi, à nous servir un Nos amis les chanteurs 5, déguisé. Tout ce que j’ai appris dans ces Lettres, c’est que Renaud a été très généreux envers toi, t’offrant des fringues de luxe, du fric, des boulots payants, etc.

Tu dresses un survol thématique de son œuvre. Mais ça, Baptiste Vignol l’a déjà fait avant toi, et bien mieux, dans Tatatssin, paroles de Renaud! (éditions Tournon).

Pourtant, mon bien cher Thierry, tu ne manques pas de talents. Je me suis régalé de ton hilarant, littéraire et très instructif Le roman de Renaud (1988), je l’ai lu et relu. Les deux premiers tomes de Nos amis les chanteurs étaient un festin d’humour et de bienvenue méchanceté dans ce triste monde de flagornerie qu’est le milieu artistique. J’ai encore en tête quelques-unes de tes formules: la dernière fois qu’on a vu Murat sourire, c’est quand il a appris que les hommes étaient mortels. Je cite de mémoire. Les tomes suivants étaient de trop, tout comme ces Lettres.

En tant que chanteur, tu as aussi offert un très bon deuxième disque (Tu seras comme le ciel) avec le guitariste québécois Luc Fortin (du duo Léveillé-Fortin) aux commandes. Il y a de grandes chansons là-dedans, qui font oublier que le premier cd était assez terne. J’étais dans la minuscule salle de la Place des Arts à Montréal quand tu y as chanté pour la première ou deuxième fois de ta vie en public. Ça devait être la deuxième car tu as pris la peine de faire une revue de presse des critiques parues sur toi le matin même. Tu tremblais comme une feuille tellement tu étais nerveux. Pourtant, tu as été charismatique et hilarant, encore et toujours. Renaud était d’ailleurs venu lui aussi t’encourager ce soir-là. J’étais allé le voir rapido pour lui dire de continuer à écrire des chroniques dans Charlie, que c’était franchement jouissif. Et à toi, aujourd’hui, je ne saurais que trop te recommander de retourner en studio pour enregistrer un troisième opus, plutôt que de chercher des puces à ton chanteur de frère.

Bien à toi,

Francis

Publicités

Étiquettes : ,

7 Réponses to “Lettre au frère de Renaud”

  1. Cyril Schreiber Says:

    Que devient Renaud d’ailleurs ? Je ne souhaite pas forcément qu’il refasse un album (le(s) dernier(s) étai(en)t assez catastrophique(s) point de vue voix), je veux rester sur un bon souvenir, mais avez-vous de ses nouvelles professionnelles ?

  2. francishebert Says:

    Non, aucune nouvelle, mais pour ma part, j’avais aimé le dernier opus studio, Molly Malone, c’était peut-être la première fois qu’on apprécie autant un disque de Renaud d’abord pour les musiques ;o) Ces mélodies irlandaises, quand même, quelles merveilles. Sinon, au Québec, il y a le très bon auteur-compositeur-interprète Alexandre Belliard qui prépare tout un album avec des reprises de son idole, Renaud… Ça devrait sortir en 2014. À ma connaissance, ils sont peu nombreux à avoir consacré tout un disque à Renaud…

    • Cyril Schreiber Says:

      Eh bien tant mieux pour le futur album de reprises de Belliard ! J’ai bien hâte d’entendre ça !

      Je devrais redonner une autre chance à « Molly Malone » alors ?
      En spectacle, je ne l’ai vu qu’une fois au Festival d’été de Québec il y a plusieurs plusieurs années, et c’est un souvenir désagréable car il n’avait déjà plus de voix… Mais bon, c’est vrai que les mélodies irlandaises sont généralement magnifiques !

  3. norbertgabriel Says:

    Lettre bienvenue, en espérant que le destinataire en tirera la substantifique moëlle…

  4. jerry OX Says:

    Il est vrai que ce livre de Thierry Séchan n’apporte pas grand chose , si ce n’est quelques pics envers son ex femme Romane Serda . Celà étant il a du talent et il écrit bougrement bien , il faudrait , en effet qu’il lache la grappe à son célèbre frère .
    Concernant Renaud , tout comme Cyril , je ne garde pas un bon souvenir de ses deux derniers disques (à l’exception de « Boucan d’enfer » qui reste une réussite) .

    Sympa votre site !

  5. francishebert Says:

    J’aime Thierry Séchan pour certains de ses livres (ses pamphlets et biographies surtout) et pour son très bel album Tu seras comme le ciel, j’insiste là-dessus. Ses chansons n’ont rien à voir avec celles de Renaud et c’est tant mieux.

    Quant à Renaud, il y a toujours d’excellentes choses sur chacun de ses albums, même Boucan d’enfer, Rouge sang et Molly Malone. Il faut juste trier pas mal…

    Par exemple, certains amateurs de Renaud apprécient la chanson consacrée au chien de Mitterrand, Baltique, mais moi je la trouve consternante. Sur le même Boucan d’enfer, j’adore Mal barrés.

    Sur Rouge sang, il faut porter attention à Elsa…

  6. Cyril Schreiber Says:

    Je viens de lire le dit ouvrage… Relativement pénible dans l’ensemble, pour la simple et bonne raison que Thierry Séchan parle plus de lui-même que son célèbre frère (ô narcissisme). Pas désagréable, puisqu’il donne envie de se replonger dans les albums de Renaud, mais sûrement pas le livre le plus intéressant sur le chanteur, que ce soit par Thierry ou quelqu’un d’autre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :