La preuve du pire

Et voilà: l’insipide Cœur de Pirate vient de récolter un disque de platine pour 100 000 exemplaires vendus de son album «Blonde». Zéro amélioration par rapport à son premier CD: elle ne sait toujours pas chanter, ses textes sont incompréhensibles. Mais les gens semblent aimer les poupées Barbie. Peut-être rêvent-ils d’arpenter le trottoir avec elle, main dans la main, l’âme en peine. La seule chose que Béatrice Martin fait bien, c’est inventer des mélodies pour piano.

On se rappellera opportunément ce que j’écrivais sur mon ancien blogue au moment où Richard Desjardins récoltait un disque d’or (40 000 exemplaires) pour le médiocre «L’existoire»:

Ça me fait penser à un article de 1985 du journaliste et écrivain français Patrice Delbourg. À propos d’un spectacle de Jean-Jacques Goldman, Delbourg prédisait: «La preuve du pire, c’est parfois la foule. Elle sera au rendez-vous.»

Publicités

Étiquettes : , , ,

Une Réponse to “La preuve du pire”

  1. Michel Kemper Says:

    J’aime le titre du billet, j’aime le billet lui-même. Salutations, cher collègue !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :