Le monde de Fred Pellerin

Deux critiques officiels, de journaux bien établis, célèbrent l’infantilisme, les couplets joyeux du retour des Cowboys Fringants, se réjouissant qu’ils reviennent à leur ancien style quand ils avaient enfin réussi à faire quelque chose de beau avec «L’expédition» (2008). Pas étonnant lorsque l’on sait d’où viennent ces plumitifs: de la scène locale, du comique chanté. Ceux-là préféreront sans doute à jamais Jamil ou Malajube à Léo Ferré… Tan pis pour eux.

À propos du nouvel album de Fred Pellerin, vous entendrez plusieurs éloges, souvent mérités. Son premier disque, «Silence», en 2009, avait créé une vraie belle surprise (en plus de se vendre par camions: 140 000 exemplaires auraient été écoulés). Ce gars-là était capable d’émerveiller, d’émouvoir même ceux qui n’avaient rien à faire de son talent de conteur. Il remet ça avec «C’est un monde», sorti cette semaine. La grande différence, cette fois-ci, c’est qu’il n’y a pas de reprises de classiques francophones pour rassurer nos oreilles. Sauf pour La complainte du Saint-Maurice, puisée dans le répertoire traditionnel, il y va avec des chansons originales, écrites par lui ou divers proches collaborateurs (l’auteur-compositeur-interprète David Portelance est ainsi de retour et signe de chouettes morceaux).

C’est un opus très joli, acoustique, avec un sens de la parole et de la mélodie qui fait mouche. Globalement réussi. Mais il y a un hic de taille: trois morceaux assez médiocres ou hors-sujet en plein milieu gâchent un peu l’ensemble. On aurait dû se contenter de dix titres et virer l’immangeable Relish ainsi que Y’en a qui partent et Chanson-Cloche. Ainsi, Pellerin aurait pu atteindre l’excellence.

Bravo aux deux critiques chez Catherine Perrin qui soulignaient à peu près la même chose. Pour une fois que je suis d’accord avec Marie-Christine Blais, ça méritait d’être dit.

Publicités

Étiquettes : , ,

4 Réponses to “Le monde de Fred Pellerin”

  1. espinasse Says:

    je partage les divers avis lus sur et l’artiste et l’album….mais pourquoi vouloir l’excellence alors qu’il n’en est qu’à son 2e album…
    laissons du temps au temps…

  2. francishebert Says:

    Que veux-tu dire par «je partage les divers avis»? Soit tu trouves l’album bon dans son ensemble, comme la majorité des avis pour l’instant, soit tu trouves que ces trois chansons n’ont pas leur place.

    Il faut viser l’excellence immédiatement: Philippe B l’a atteint, lui, dès son premier album.

    Pour ne citer qu’un seul exemple.

  3. Béatrice André Says:

    Alexandre Désilets aussi.

  4. espinasse Says:

    je maintiens mon avis, un artiste est rarement excellent, voire exceptionnel dès son 1er essai, il s’était…caché derrière des reprises de grands anciens ds son 1er album, là il est en effet, à nu, et globalement je trouve que son « monde » mérite d’être visité…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :