La discothèque idéale # 8

Plume Latraverse, En noir et blanc (1976)

Des albums, Plume Latraverse en a publiés à la pelle, dont plusieurs n’ont jamais été réédités en cd, trois fois hélas.

Heureusement, « En noir et blanc » est disponible en compact. Il s’agit d’une captation d’un concert d’un Plume à son meilleur : drôle, baveux, mais également follement poétique. La conjonction parfaite entre le n’importe quoi et le léché. Des chansons garrochées, d’autres chantées avec une émotion retenue, pudique.

Des classiques plumesques (Chambre à louer; Le blues de la bêtise humaine), de la révolte grinçante (Moutonoir) et des perles absolument splendides et cruellement méconnues (À même l’avis; Chanson pour nous-autres).

Les arrangements musicaux réduits à leur plus simple expression. De la guitare acoustique, un peu d’harmonica, du piano, un public réquisitionné pour faire les mouettes (Terre de soleil).

La légèreté de Plume, son talent, immense.

(billet publié le 4 avril 2007)

Publicités

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :