À l’attaque!

La route aux quatre chansons

Pourquoi un nouveau blogue? Parce qu’il semble qu’aujourd’hui, en tout cas dans nos frileuses terres québécoises, c’est la seule manière d’écrire en toute liberté, avec espièglerie, sans copinage, sans magouille, sans censure.

J’ai choisi de titrer cet espace La route aux quatre chansons en clin d’œil à ce morceau de Brassens dans lequel il fait référence à plusieurs couplets du folklore. Passéisme? Pas du tout. Brassens est pour moi un phare au même titre que Gainsbourg ou Souchon. Et je voulais souligner la pertinence du slogan du tout jeune magazine français, Serge : «Là où les chansons se rencontrent.» Je peux le piquer?

Ici, pas de sectarisme branchouille ou nostalgique. Seule m’importe la qualité des chansons. Aucune différence si elles squattent les ondes radiophoniques ou non.

Ceux qui m’ont suivi ailleurs depuis plusieurs années le savent : pas de complaisance, mais une sévérité et une passion de tous les instants. Ce sera joyeux, colérique ou ça ne sera pas.

Patrice Delbourg l’a dit avant moi : il ne faut pas écrire pour les artistes, les attachés de presse, les maisons de disques. Il faut donner priorité au lecteur, quitte à froisser les autres. Ma fidélité va aux fervents de chanson, beaucoup moins à ceux qui la vendent ou la pratiquent. Trop souvent, les lecteurs se sentent floués à la lecture d’un article, car ils ne comprennent pas qu’un disque si mauvais soit encensé.

J’irai là où la chanson francophone me mène, du Québec à la Belgique en passant par la France, la Suisse et l’Afrique. Sans partisannerie.

Ce sera l’objet principal de ce blogue mais je laisse une porte ouverte aux bouquins, car musique, lecture et écriture forment un trio essentiel pour moi.

J’ai toujours plusieurs livres en cours comme j’ai des milliers de mp3 qui m’attendent.

Bienvenue sur la route aux quatre chansons.

Publicités

Étiquettes : , ,

2 Réponses to “À l’attaque!”

  1. Michel Kemper Says:

    Comme on dit chez nous vous souhaiter « bonne chance » à quelqu’un : « Merde ! » Ravi, Francis, d’être un de vos premiers lecteurs. Confraternellement… Michel Kemper

  2. Robert Léger Says:

    Bonne nouvelle que de vous revoir sur le Net, Francis.
    La chanson a besoin de points de vue comme le vôtre: francs, passionnés et… éclairés (ce qui est rarement le cas).

    Robert Léger

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :